AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum Marlow Spring a ouvert le 10 Janvier 2016 à 15 heures (heure française)
Deuxieme article de The stalkers Bloggers posté le 17.01.2016 : ARTICLE NUMERO II
Sujet commun : Surveillons notre ville
Vous aimez Marlow Spring ? Alors venez laisser votre avis sur nos pubs : BazzartPRD
TOP SITE : PRDOBSESSIONCRANBERRYBAZZART

Partagez | 
 

 Micah + So wake me up when it's all over, When I'm wiser and I'm older

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : robert buckley
MESSAGES : 67
INSCRIPTION : 28/12/2015





MessageSujet: Micah + So wake me up when it's all over, When I'm wiser and I'm older   Lun 11 Jan - 21:33

Gardner, Micah Taylor

Nom ≈ GardnerPrénom(s) ≈ Micah et Taylor Âge ≈ 29 ans Date,lieu de naissance ≈09 avril 1986 à Marlow-Spring Origines,Nationalité ≈ Américaine Métier/étude ≈ Adjoint du shérifOrientation sexuelle ≈ Hétéro' Statut Matrimonial ≈Célibataire  Famille ≈J'ai une petite fille et un adolescent adoptif. Je ne connais pas ou plutôt plus le reste de ma famille. Date d'arrivée ≈ Je suis né ici donc le neuf avril 1986 ? On peut toujours ajouté les neuf mois de grossesse. Groupe ≈You're his air and sky  Crédit(s) ≈Tumblr

Le véritable génie n'appartient qu'aux audacieux ~

(tu peux toujours mettre plus de trait de caractère et de petit plus sur toi si tu le désires !) (+) Amical (-) Râleur (+) Confiant (-) Têtu (+) Souriant (-) Rancunier (+) Loyal (-) Maladroit (+) Honnête (-) Blessant (+) Spontané (-) Maniaque (+) Sérieux (-) Susceptible
(1) Est orphelin depuis ses dix ans (2) Etait membre de l'équipe de basket de son lycée et va souvent sur le terrain pour montrer aux jeunes de quel bois il se chauffe.   (3) Est adjoint du shérif mais ne souhaite pas monter en grade   (4) Est un fanatique des films d'animation disney, il semblerait qu'être papa ait altéré ses gouts cinématographique (5) Ne quitte jamais son téléphone sinon il se sent nu.  (6) N'a aucune gêne et peut parler de n'importe quoi, n'importe quand.  (7) Raffole des tartelettes aux fraises.  (8) Est un fin cordon bleu.  (9) Est légèrement maniaque sur les bords, il ne supporte pas le désordre  (10) Est accroc aux films, séries et BD de zombies. Il est sûr qu'un jour ou l'autre l'humanité devra faire face à une épidémie.  (11) Ne sait pas résister aux caprices de sa petite fille, principalement pour combler l'absence de sa mère. (12) Connait la ville sur le bout des doigts, chaque raccourci, chaque endroit cool et même chaque planque. (13) Sait parler couramment le français.   (14)Est un adepte du chant sous la douche   (15) Il sait se servir d'une arme et l'a déjà utilisé plusieurs fois.


Code:
<pris> ≈</pris> Rober Buckley feat Micah T. Watson



Dernière édition par Micah T. Gardner le Mar 12 Jan - 20:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : robert buckley
MESSAGES : 67
INSCRIPTION : 28/12/2015





MessageSujet: Re: Micah + So wake me up when it's all over, When I'm wiser and I'm older   Lun 11 Jan - 21:33




Je suis le maitre de mon destin.

Marlow Spring, Deux simples mots. Deux simples mots représentant une petite ville. Une petite ville dans laquelle je suis née et où j’ai passé toute ma vie. Dans tous ces parcs dans lesquels j’ai joué à chat, à cache-cache ou encore à je ne sais quoi. Dans certains quartiers où je rendais visite à des amis. Dans ces écoles où j’ai passé ma scolarité. Dans ces magasins où j’allais faire mes courses. Marlow Spring à toujours suivi le cours de ma vie sans que jamais je ne m’en éloigne. Dans les bons moments comme dans les pires. J’ai grandi dans le vieux quartier de Marlow Spring, il était plutôt paisible et il y faisait bon vivre. J’étais heureux, je n’ai rien à redire de mon enfance. Je me souviens de l’odeur de gâteau que maman me préparait, présente dans la maison à chaque fois que je rentrais de l’école. Je me souviens aussi que c’était parfois papa qui venait me chercher et qui me ramenait à la maison, j’étais extrêmement fier, il n’avait pas n’importe quelle voiture, non, c’est celle du shérif qui m’escortait de l’école à mon domicile. J’ai toujours été fier du métier de mon père, à mes yeux il était le héros de cette ville pourtant bien calme à l’époque. Il était mon héros. J’ai toujours aimé la douceur de ma maman, ces moments de tendresse que nous partagions, cette envie constante de toujours me faire plaisir et cette façon tellement sincère de me dire qu’elle serait toujours là pour moi. Oui, je n’ai absolument rien à dire de mes dix premières années de vie ici, cependant il faut croire que l’histoire parfaite n’existe pas et c’est ce qui arriva à la mienne.

Ce soir-là comme bien des soirs après la sonnerie des classes, c’est une des voitures du bureau de police que j’avais aperçu garé un peu plus loin. Un sourire était apparu sur mon visage alors que je m’empressais de courir vers celle-ci. Mais ce fut la désillusion. Cette voiture, elle n’était pas celle de papa. L’agent qui la conduisait, je le connaissais, Mark Watson, c’était le premier adjoint de mon père. Souvent, mes parents l’invitaient à venir manger à la maison avec sa femme et Judith leur fille plus âgé que moi. J’aurais pu être heureux de le voir si je n’avais pas été tant étonné de le voir ici alors qu’il ne venait plus depuis que sa fille avait quitté l’école élémentaire. Le plus intriguant dans toute cette histoire était la mine grave qu’il arborait tout en me regardant les yeux brillants et la démarche hésitante. Une fois face à face, il s’était abaissé à mon niveau, m’avait regardé droit dans les yeux et avait chercher ses mots. Je ne me souviens plus exactement de ce dialogue, ce jour-là j’avais été sous le choc. Les seuls mots qui me reviennent encore en mémoire était : ton père et ta mère, incendie, tout brûlé, désolé, venir avec moi. Mon petit monde s’effondra en même temps que moi, qui fonçait dans les bras de Mark pour pleurer comme jamais je ne l’avais fait. Papa et maman était décédé et jamais je ne les reverrais. Encore aujourd’hui cet événement reste douloureux car maintenant, je sais que cette incendie était criminel et même si le coupable fut mis derrière les barreaux, dix-neuf ans après, il est maintenant en liberté et je dois me faire à l’idée qu’il a payé sa peine.

Le lycée l’une des meilleures périodes de ma vie mais aussi un souvenir maintenant bien lointain. Pour certain mettre les pieds entre les murs de l’établissement pouvait sembler être un calvaire, devoir se plier aux règles et suivre les différents enseignements être difficile mais pour moi c’était un plaisir. Les différentes familles d’accueil dans lesquelles j’étais passé au fil des années m’avait endurci mais aussi apprit le sens de la vie, m’avait forgé mon caractère qui n’était pas très facile à l’époque, m’avait inculqué certaine valeur mais m’avait surtout donné l’envie de m’en sortir par moi-même et de m’en donner les moyens. J’avais vieilli, j’avais muri, j’avais changé. J’étais et je devenais encore un homme au fil des années qui savait ce qu’il voulait. Lorsque l’on me parlait d’avenir, je savais déjà ce que je voudrais faire après avoir obtenu mon diplôme de lycée. A mes yeux, l’université et les grandes écoles n’étaient pas une option envisageable sinon une, je voulais intégrer l’école de police de façon à pouvoir me raccrocher à un souvenir lointain, celui de mon père. C’était mon objectif depuis toujours, encore plus depuis la date de décès de mes parents. A côté de mes rêves, j’avais aussi plusieurs passions. J’étais un élève très sportif qui faisait pas mal de sport mais surtout qui faisait partie de l’équipe de basket. C’était à l’époque une passion pour moi, je passais tout mon temps sur un terrain ou en train de courir quelque part. Dragueur, oui je l’étais mais sans l’être exagérément. J’étais un jeune garçon tout simplement qui découvrait la gente féminine d’un autre œil. J’étais le genre de personne qui n’aimait pas être seul et qui trouvait rapidement une petite amie, il faut dire que je prenais rarement en considération les autres. J’étais con et j’étais une véritable teigne. Il ne vaut mieux pas m’avoir en ennemi bien au contraire ou plutôt il ne valait mieux pas car je me suis calmé en vieillissant et en changeant. En sommes, j’étais le parfait stéréotype du lycéen sportif et au caractère de con mais je ne m’en rendais pas compte.

Et comme chaque personne le coup de foudre arriva. Je n’avais que vingt-deux ans et je passais mon temps à faire la fête. J’étais jeune, naïf, rêveur, insouciant et je profitais de ma vie à deux cent pourcent sans me poser de question. J’avais croisé son regard, son magnifique regard et je lui avais parlé. Ca avait été simple dès le début, naturel, je n’avais rien forcé. Rapidement je me suis rendu compte que sa présence dans ma vie allait m’être indispensable. J’étais amoureux, le genre d’amour que l’on assume et qui nous donne avis d’avancer, le genre d’amour qui nous donne tous les pouvoirs. Le genre d’amour sincère qui m’a calmé et qui m’a rendu plus adulte auprès de cette jeune femme de trois ans plus jeune que moi. Hela… Et deux ans s’était rapidement écoulé sans que je ne me lasse, sans que je ne cesse de l’aimer un seul instant. Bien sûr comme tous couple nous avions vécu des hauts et des bas, avions eu des disputes et des retrouvailles mais jamais cependant je n’avais songé une seule seconde à la quitter. J’avais vingt-quatre ans et nous décidions de nous mettre ensemble afin de vivre pleinement notre amour. Des projets pour l’avenir nous en avions plein et des rêves nous remplissaient la tête. Vint les quatre ans de relation, quatre ans de pur bonheur, quatre ans accompagné d’un heureux événement. Hela était tombé enceinte, c’était une petite fille et nous l’appellerions Célia. Je l’avais toujours su, sans pouvoir l’expliquer j’étais persuadé que ce prénom conviendrait à la chair de notre chair, au fruit de notre amour, à notre petite fille. Nous serions heureux tous les trois et peut-être qu’un peu plus tard nous aurions d’autres enfants. J’y croyais.

Je l’avais observé ce jour-là sans me douter de quoi que ce soit. Ce jour comme les autres ou elle m’avait annoncé qu’elle allait faire des courses laissant notre petite fille à mes soins. Je ne travaillais pas aujourd’hui, cela ne me dérangeait donc pas et Hela n’était pas le genre de personne à trainer trois heures au supermarché. « D’accord » avait répondu tout en lui souriant avant de boire une bonne gorgée de mon café avant de reposer la tasse sur la table de la cuisine. Ce jour-là, j’avais laissé l’amour de ma vie partir sans m’en rendre compte. Les heures étaient passé, des heures d’inquiétude, puis les jours et les semaines et finalement trois ans. Trois ans très pénible et dur qui ont été très dur pour moi et dont j’ai peiné à me remettre.

J’étais assis sur mon siège, un sandwich à la main que je comptais dévorer durant ma pause déjeuner lorsque j’avais reçu un appel des services sociaux. Je ne m’inquiétais pas tellement, j’avais depuis deux ans un agrément de famille d’accueil. Je l’avais préparé avec Hela, étant moi-même orphelin j’avais toujours voulu pouvoir recueillir d’autre enfant qui ont vécu ce que j’ai vécu, c’était mon projet et finalement après son départ, c’est ma fille, mon travail et mes projets qui m’ont aidé à avancer. J’avais déjà par le passé reçu un jeune homme le temps que sa situation familiale ne s’arrange mais il n’était pas resté bien longtemps. Je savais qu’on allait alors m’en proposer un nouveau, j’avais écouté son nom ainsi que ses antécédents. Il disait de lui qu’il était un enfant à problème mais cela ne me faisait pas peur, je l’avais été moi aussi. J’acceptais presque immédiatement de devenir sa famille d’accueil et son tuteur, et quelques jours après, c’est un jeune adolescent qui débarquait à la maison.

et moi c'est ...
Danao/Dylan
ta petite présentation Tu es une fille/homme ? J'suis un homme moi !Ton petit âge ? 18 ansTu viens d'où ? Du Gard, en France Tu es venu ici pourquoi ? Pour draguer sifflote Ton personnage est un personnage inventé/scénario ?Un inventé Tu es un double compte ? Si j'étais scjyzo, ça se saurait Autres chose à dire ? Je suis une licorne, avec des pouvoirs magiques !




Dernière édition par Micah T. Gardner le Sam 16 Jan - 21:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : Rose McIver.
MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 28/12/2015
ADRESSE : Novel Marlow au country club.
EMPLOI : en recherche d'emploie pour le moment.





MessageSujet: Re: Micah + So wake me up when it's all over, When I'm wiser and I'm older   Mar 12 Jan - 14:02

Comme tu es beau comme ça bave In love

Je suis contente qu'on fasse ce petit duo qui promet sifflote



a fairy tale
J’avais mal mais je ne savais pas où ni même comment. Dans ces moments, tu voudrais retirer ta peau, tes os, enlever ta chair, savoir où se loge la douleur. Il n’y a que ça qui compte : la localiser pour espérer la neutraliser. Mais ton corps te toise, il te considère comme un étranger.Et toi, comme un idiot, tu lui cours après.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il est bien de chez nous ♥





MessageSujet: Re: Micah + So wake me up when it's all over, When I'm wiser and I'm older   

Revenir en haut Aller en bas
 

Micah + So wake me up when it's all over, When I'm wiser and I'm older

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» bay - wake [Video home-made]
» tour de wake
» wake 230
» Rack a wake
» Installation tour de wake Challenger 180 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARLOW SPRING  :: 
Ô toi petit habitant
 :: Viens poser tes valises :: Petits citoyens modèles
-