AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le forum Marlow Spring a ouvert le 10 Janvier 2016 à 15 heures (heure française)
Deuxieme article de The stalkers Bloggers posté le 17.01.2016 : ARTICLE NUMERO II
Sujet commun : Surveillons notre ville
Vous aimez Marlow Spring ? Alors venez laisser votre avis sur nos pubs : BazzartPRD
TOP SITE : PRDOBSESSIONCRANBERRYBAZZART

Partagez | 
 

 Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : Stephen Amell
MESSAGES : 30
INSCRIPTION : 10/01/2016
EMPLOI : Inspecteur pour le service des renseignements





MessageSujet: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Dim 10 Jan - 16:16

McKellen, Mason Phileas  

Nom ≈ McKellen, un nom plutôt ordinaire si on vit en Ecosse. Je n'y suis jamais allée pourtant, mais j'ai cru comprendre que notre famille avait des racines écossaises. Prénom(s) ≈ Mon premier prénom est Mason. C'est assez original, je vous l'accorde, mais je l'aime bien. Mon deuxième prénom est un peu plus étrange, sans doute parce que ma grande sœur avait envie de mettre son grain de sel. Je m'appelle Phileas, nommé d'après le personnage principal d'un roman de Jules Verne. Âge ≈ J'ai actuellement 32 ans. Date,lieu de naissance ≈ Je suis né le 04 août 1983 à Daphne, ville se situant en Alabama. Origines,Nationalité ≈ Si j'en crois les histoires de mes parents, j'ai des origines écossaises et anglaises, mais je suis américain. Métier/étude ≈ J'ai d'abord été un officier de police. Après la naissance de ma fille, on m'a obligé à rester derrière un bureau pour remplier des dossiers. Mon côté rebelle n'a pas dû trop plaire à mes supérieurs et ils se sont jetés sur la première occasion pour ne plus m'avoir sur le terrain. Après une intervention inattendue, le service des renseignements m'a contacté pour que je les rejoigne. Je n'ai pas hésité longtemps et je suis maintenant un inspecteur. Orientation sexuelle ≈ Hétérosexuel Statut Matrimonial ≈ Père célibataire qui ne cherche aucune relation en ce moment, j'ai trop de choses à gérer pour penser à mes sentiments (j'essaye d'y croire en tout cas)   Famille ≈ J'ai une fille qui vient d'avoir 5 ans. Elle s'appelle Malia et c'est ma petite princesse, je ferais tout pour elle. Il y a ma sœur aussi, Hela, mais je n'ai pas eu de ses nouvelles depuis longtemps. Elle a décidé de partir du jour au lendemain, sans aucune explication. Au moins, j'ai eu le plaisir de pouvoir connaître sa fille, Célia, puisqu'elle a décidé de l'abandonner derrière elle. Par contre, je peux compter sur mes cousins, ils ont toujours été là pour moi et l'inverse est tout aussi vrai. Voilà ma famille, je crois que le compte est bon. Quoique... Je ne sais pas si je dois rajouter... Il y a bien Azélia qui est revenue depuis deux ans maintenant, mais je ne sais plus quoi penser avec elle. Mieux vaut que j'en reste là. Date d'arrivée ≈ Je suis arrivé à Marlow quand j'avais 16 ans, donc il y a environ 16 ans. Entre la morte de ma grande sœur et celle de ma mère, nous n'arrivions plus à supporter les souvenirs de notre ancienne ville. Comme on avait de la famille ici, on a décidé de repartir sur de nouvelles bases pour arrêter de penser à tout ça. Groupe ≈ Je vous laisse choisir les filles ! Crédit(s) ≈ dobrevclarke et moomins

Say something, I’m giving up on you
I’m sorry that I couldn’t get to you
Anywhere, I would’ve followed you
Say something, I’m giving up on you


(+) protecteur (-) borné (+) généreux (-) irréfléchi (+) calme (-) rancunier (+) sérieux (-) jaloux (+) bisounours quand ça concerne ma fille (-) têtu (+) déterminé (-) méfiant (+) dévoué (-) imprudent
(1) J'aime lire une histoire à ma fille le soir, voir ses yeux tout émerveillés alors qu'elle se crée tout un monde dans son esprit. Le simple fait de voir son grand sourire alors que je la borde et dépose un baiser sur son front pour lui souhaiter bonne nuit me fait oublier tous mes soucis.  (2) Je déteste les mystères irrésolus, comme celui de la mort de ma grande sœur. Si j'ai une enquête compliquée, je ne m'arrête que lorsque je l'ai résolue, quitte à travailler en dehors de mes heures de travail. Je ne supporte pas l'idée que d'autres personnes vivent ce que j'ai vécu enfant : l'incompréhension la plus totale, des questions sans réponses.  (3) Je n'arrive plus à manger de pâtes depuis que mes études. Je devais tellement travailler que je ne mangeais plus ça pour ne pas perdre trop de temps. J'ai beau essayer différentes façons pour m'y réhabituer, ça ne passe toujours pas. Il va falloir que je fasse deux repas différents quand Malia m'en demandera.  (4) Depuis la naissance de ma fille, je me suis instauré un petit rituel. Une fois par mois, je vais à une boulangerie pour m'acheter des pâtisseries. Au départ, j'avais toujours l'espoir de tomber sur Azélia, de la retrouver pour la convaincre de revenir avec eux. Finalement, c'est juste devenu le moyen de garder des bons souvenirs.  (5) J'ai un nombre indéterminé de cicatrices sur le corps. J'ai tellement voulu montrer mes capacités sur le terrain que je prenais des risques insensés. J'ai essayé de me calmer après plusieurs engueulades par mes supérieurs, mais j'ai très vite abandonné l'idée de me contrôler. Je suis un homme de terrain, j'ai besoin de faire tout mon possible pour garder la ville sauve, quitte à donner de moi-même. Certaines cicatrices doivent être récentes d'ailleurs, dues à mon nouveau grade. (6) Je vais régulièrement du côté du Bayou Black Warrior pour courir en forêt. Je sais que ce n'est pas forcément très sécurisé, mais je pense pouvoir me défendre sans trop de problèmes. Et je préfère être celui qui fera les mauvaises découvertes plutôt que des jeunes désirant faire la fête. Ce n'est peut-être pas une pensée très positive, mais je sais très bien de quoi je parle. (7) Il m'arrive encore de me retourner dans mon lit et de chercher une présence à côté de moi. Quand je me rends enfin compte que je suis désormais seul, j'ai une boule qui se forme dans ma gorge. J'ai souvent du mal à retrouver le sommeil après ça. (8) Le soir, quand Malia est enfin endormie, j'aime bien me poser tranquillement devant des films. Le seul petit problème que j'ai depuis quelques semaines, c'est de ne jamais réussir à en voir un jusqu'au bout. Je suis tellement épuisé que je m'endors généralement durant la première demi-heure. (9) Si je ne suis pas encore un grand chef, je n'ai pas eu le choix que d'apprendre à bien cuisiner avec la naissance de Malia et la disparition d'Azélia. Je fus d'abord tenté de me laisser aller pour ne me préoccuper que de ma fille, mais j'ai vite compris que ça ne fonctionnerait jamais. J'ai donc tout fait pour apprendre grâce à des recettes trouver sur internet.  (10) J'aimerais avoir un petit chat, mais je n'ai pas encore pris l'initiative d'en adopter un. Je sais qu'Azélia est allergique et je me dis que Malia pourrait aussi l'être. Je préfère donc attendre un peu avant de me lancer. (11) J'ai toujours peur de prendre la mauvaise décision pour Malia. A chaque fois qu'il y a un choix à faire, je passe ma nuit à peser le pour et le contre pour être certain de ne pas me tromper. Je n'ai pas envie qu'elle me reproche quoi que ce soit quand elle sera plus grande, je n'ai envie que le meilleur pour elle. J'espère qu'elle s'en rendra compte plus tard.  (12) A la mort d'Elisabeth, ma grande sœur, on nous a donné les choses qu'elle avait sur elle. Mes parents n'ont rien voulu garder, mais j'ai insisté pour récupérer son pendentif. Je l'avais toujours sur moi lors des événements importants. Maintenant, je le garde précieusement dans ma chambre, enfermé dans une petite boîte, pour pouvoir l'offrir à ma fille quand elle sera plus grande. (13) J'ai tellement vu de dessin animé que je commence à être un expert en la matière. Je pourrais même faire le dialogue à la place de certains personnages à force de les voir et les revoir le mercredi après-midi. Peut-être que je pourrais me réorienter et devenir un créateur de dessin animé, je suis sûr que je pourrais y arriver.  (14) Je suis un accro à la caféine, je ne peux pas passer une journée sans en prendre au moins trois tasses. Il me faut absolument celle du réveil pour pouvoir gérer la petite et son départ pour l'école. Celle du midi est tout aussi indispensable si je veux pouvoir survivre à la fin de mon service. Finalement, rien ne vaut celle du soir pour pouvoir me détendre après tous ces combats. Et je ne compte pas les petites doses de la machine à café entre temps...  (15) J'adore me réveiller avec la voix de Malia résonnant à mes oreilles, ses petites mains me secouant pour que j'ouvre les yeux. C'est dans ces moments-là que je sais que je n'ai rien à regretter dans ma vie, elle est le soleil de mon univers.


Code:
<pris> ≈</pris> Stephen Amell feat Mason P. Hodgkin



Dernière édition par Mason P. McKellen le Lun 11 Jan - 19:23, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : Stephen Amell
MESSAGES : 30
INSCRIPTION : 10/01/2016
EMPLOI : Inspecteur pour le service des renseignements





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Dim 10 Jan - 16:16




I've found a reason for me
To change who I used to be
A reason to start over new
and the reason is you


(1995) Eli,

Je ne comprends pas ce qu'il se passe, j'ai l'impression que tout s'écroule autour de moi. Je ne sais même pas pourquoi je t'écris, tu ne pourras jamais lire ces mots. Mais j'en ai besoin, j'ai besoin que tu sois là pour moi. Pourquoi il a fallu que tu disparaisses ? Pourquoi tu ne pouvais pas rester avec nous ? Maman, elle… Je n'y arrive pas, je n'y arrive plus. Pourquoi tout me tombe dessus ? Qu'est-ce que j'ai fait ? Dis-le-moi ! Je ferai mon possible pour me rattraper, je ramènerai des bonnes notes à la maison, je serai sage, je ne râlerai plus et j'écouterai tout ce que papa et maman me disent, mais fais quelque chose ! S'il te plaît… De là où tu es, tu dois bien avoir de l'influence, tu dois pouvoir changer ça. Elle est blanche, tellement blanche, j'ai l'impression qu'elle va disparaître sous mes yeux. On dirait un fantôme, mais je ne veux pas, je ne peux pas. Et Hela qui me pose des questions, qui s'inquiète… Qu'est-ce que je dois lui dire ? Je n'arrive déjà pas à lui parler de toi, je n'arrive pas à faire face à ton absence, alors maman… Pitié, dis-moi que tu peux faire quelque chose ! Donne-moi un signe, un souffle, un murmure, ce que tu veux mais dis-moi ce que je dois faire. Reviens ! J'ai besoin de toi, ne m'abandonne pas !

(1998) Maman,

Tu n'es pas revenue, hein ? Tu m'as laissé seul dans ce combat perdu. Pourquoi tu as fait ça ? Pourquoi tu ne t'es pas battue pour ta vie ? Et nous alors, tu ne penses pas à nous ? Qu'est-ce qu'on va faire sans toi ? Et Hela, comment veux-tu qu'elle vive après ça ? J'ai essayé de la préserver de toute la maladie, mais la mort ? Je ne peux plus rien faire pour la protéger ! Par ta faute, je dois la voir s'écrouler tous les matins quand elle se réveille, tous les soirs quand elle rentre de l'école ! On a déjà perdu Elisabeth, pourquoi a-t-il fallu que tu nous laisses toi aussi ? N'était-ce pas assez dur ? Mais je vais me battre, je te le promets maman ! Je veillerai sur Hela, je veillerai aussi sur papa. Qu'importe ce qu'il se passe, je serai là pour eux ! Pars sans inquiétude, je serai là pour les soutenir, je vaincrai ton combat. Repose en paix maman…

(1999) Hey Beth,

Je ne sais pas où tu te trouves en ce moment, mais je pense fort à toi ! Je fais une petite pause dans mes cartons rien que pour toi, tu as vu ça ? Tu devrais être contente, je ne fais pas ça pour tout le monde. Bon d'accord, j'avoue, j'ai peur… Je sais que c'est pour notre mieux, ça nous permettra d'oublier tous les mauvais souvenirs qui nous entourent ici, mais je ne sais pas si j'arriverai à refaire ma vie ailleurs. Et si je vous oubliai ? Et si partir d'ici me change à jamais ? Je n'ai pas envie… J'adore les cousins, mais ce n'est pas pareil… Ce n'est pas avec eux que j'ai envie de finir mon enfance, ils ne pourront jamais remplir le manque que je ressens. Est-ce que je pourrais le remplir un jour ? Dis-moi grande sœur, est-ce que la douleur partira un jour ? Tu me manques… Maman me manque… Enfin, il faut que j'arrête avec ça ! Il ne faut pas que je craque maintenant, papa et Hela ont besoin de moi en pleine forme. Alors, désolé si je te rejette de mes pensées, mais je n'ai pas vraiment le choix si je veux être fort. A la place, que dirais-tu de m'aider à m'être en place un plan pour qu'ils retrouvent le sourire ? J'ai bien quelques idées, mais je suis sûr que tu en sais beaucoup plus sur eux que moi ! Tu nous espionnes, j'en suis sûr ! Si c'est vraiment le cas, prépare-nous de belles surprises dans notre nouvelle ville, je crois qu'on en a tous besoin pour aller mieux. N'hésite pas non plus à me faire un signe si t'es dans le coin. Mince, les cousins viennent d'arriver, faut que je te laisse. Je t'aime, bisous !

(juin 2001) Grande sœur,

Tu me manques, tu ne peux pas savoir comme tu me manques. Les années sont passées et ce vide est toujours aussi présent en moi. Je me demande souvent comment aurait été ma vie si tu étais toujours là. Tu dois te dire que je suis maso, hein ? En vrai, ça me fait du bien, c'est un peu comme si c'était réel, que tout cela n'était jamais arrivé. Demain, tu serais là, à m'applaudir, à me charrier, à être fière de moi pendant que je monte les marches pour récupérer mon diplôme (17 ans déjà, cela passe bien trop vite). Je t'imagine bien draguer les frères en attendant que la cérémonie commence. Après tout, même jeune tu adorais les fêtes. Est-ce cela qui t'a perdue ? Dis-moi grande sœur, qu'est-ce qu'il s'est passé ? Pourquoi as-tu disparu ? Qui t'a fait du mal ? Donne-moi un indice, ne me laisse pas me noyer dans ce mystère ignoble ! Mais tu ne peux rien faire, plus maintenant. A la place, tu préfères changer nos engueulades en silence, nos rires en souvenirs flous, nos câlins en solitude. J'en perds mes mots, je ne sais plus ce que je devais te dire. Tu arrives à me faire perdre la mémoire d'aussi loin que tu es, tu es forte quand même !

Eh tu sais quoi ? A la fin de l'été, je pars pour Tuscaloosa ! T'es dégoûtée, hein ? Tu rêverais de venir avec moi, j'en suis sûr ! Ne t'en fais pas, tu viendras aussi, en quelque sorte. Avec tout ce qui nous est arrivés, j'ai pris une grande décision et ce depuis un moment. Je compte changer les choses, je ne peux plus rester aussi impuissant. Je ne peux plus voir ces familles attendre des nouvelles sans pouvoir rien faire, l'espoir bien trop faible pour continuer à vivre. Je veux pouvoir protéger tous ces jeunes qui vont faire la fête sans penser aux malheurs se cachant dans l'ombre. Je n'ai pas envie que Hela subisse le même sort. C'est notre petite sœur et je me dois de la protéger. Alors, voilà, j'ai décidé de tenter le concours d'officier de police. Pour cela, il faut que j'arrive à passer la licence de droit, mais je ne me fais pas de soucis. J'ai la motivation pour, la niaque comme on dit.

Souhaite-moi bonne chance ! Tu seras toujours ma bonne étoile, mon ange gardien… Je pense à toi,

Phil.

(octobre 2003) Elisabeth,

Je crois qu'il est temps que je retente cette méthode de t'écrire pour apaiser mes peurs. Je ne pensais pas que j'étais aussi irréfléchi lorsqu'il s'agissait de protéger quelqu'un. Je ne connaissais même pas cette personne, simple adolescent un peu trop frêle face à ses agresseurs. Je n'ai pas supporter cette vue de violence gratuite. J'ai toujours eu pour habitude de faire attention à mes proches, mais je crois que cela s'est étendu aux inconnus maintenant. Je n'ai pas encore passé les concours d'officier et pourtant je donne l'impression d'avoir déjà le badge à ma ceinture. Quoique, un agent ne prendrait pas de tels risques et ne céderait pas non plus à la violence pour faire peur aux autres. Je crois que je me suis effrayé moi-même. Je ne suis pas suicidaire au moins, rassure-moi ?

Que je t'explique : je rentrais tard de boîte de nuit. Les gars m'ont rapidement lâché sur la route vu que je n'habitais pas dans le même quartier. Rien de très inquiétant jusqu'à présent, j'étais dans des rues plutôt calmes d'après ce que j'avais pu voir. Puis, au détour d'un croisement, j'entends des supplications au loin. C'était comme une plainte qui demandait d'arrêter. La douleur pouvait s'entendre dans la voix faible. J'aurais pu appeler la police et attendre à l'écart. Seulement, mon premier geste fut de me précipiter vers les cris de détresse. Sans réfléchir, je fonçai dans le tas et tapai dans ce qui me semblait être les assaillants. Il ne servait à rien de leur crier d'arrêter, ils n'auraient pas écouter. Mais dans la bagarre, un scintillement argenté attira mon regard et quelques instants plus tard, je me retrouvai à terre à hurler de douleur. Je ne pouvais plus bouger et du sang s'accumulait autour de moi. Ai-je besoin de préciser que les petits saligots sont partis en courant ?

Là, je t'écris de l'hôpital où je ne suis pas encore bien remis. Je me demande vraiment si je suis fait pour ce métier. Est-ce normal de foncer dans les dangers alors que la patience et la ruse sont aussi attendues ? Pourtant, si j'avais eu la tenue, je pense que ça aurait pu faire une différence. Je ne sais pas… Que me conseilles-tu ? Je suis casse-cou, ce n'est plus nouveau depuis le temps, mais est-ce que c'est compatible avec mon rêve ? Enfin, je n'ai pas voulu faire de mal après tout, juste sauver ce pauvre gamin. L'envie d'aider les autres est forcément un bon signe, tu ne crois pas ? Je crois que je vais profiter de ces quelques semaines d'arrêt forcé pour y repenser plus sérieusement.

Mason.

(avril 2006) Ma Eli,

Cela fait bien longtemps que je ne t'ai pas écris. J'en suis désolé, mais les études m'ont pris plus d'énergie que je ne m'y attendais. Je ne vais pas te le cacher, j'ai eu des moments de doutes. J'ai même parfois voulu abandonner, mais je pensais alors à toi et je reprenais de la volonté. La fatigue n'a pas réussi à me battre, je m'en suis sorti, pour toi. Je pense pouvoir revenir à Marlow dans quelques mois. Je suis encore en stage pour l'instant, mais mon patron à l'air d'apprécier mon travail. J'essaye d'éviter de montrer mon caractère têtu, ce ne serait pas bon sur mon dossier. Par contre, dès que j'ai mon badge, je compte bien faire comprendre aux autres ce que j'attends d'eux. Jamais plus je ne revivrai une pareille épreuve.

Tu dois te demander pourquoi je m'acharne là-dessus alors que je pourrais profiter de ma jeunesse. Mais, pour qui tu te prends ? Pourquoi penses-tu que la fatigue m'a parfois bien achevé ? Bien sûr que je profite et crois-moi, j'étais loin d'être le dernier à faire la fête. D'ailleurs, on m'attend à cet instant même avant qu'on parte dans la vie active. Mais j'ai parfois envie de prendre le temps. Je pense qu'il va être temps pour moi de me poser et de construire quelque chose. J'ai vingt-trois ans et je vois tout le monde s'installer autour de moi alors que je continue ma vie d'étudiant. Stupide ? Disons juste que je ne vais pas me morfondre parce que je n'ai pas trouvé la personne idéale pour l'instant. Peut-être me manque-t-il ton radar de folie pour ouvrir les yeux ? En tout cas, le temps ne presse pas encore.

Bon allez, à plus la vieille ! Je reviens vite te hanter (je sais pas drôle, chut)

Mas'.

(septembre 2006)
Hey Beth,

C'est bon, je suis revenu chez nous, enfin je veux dire à Marlow. Il ne m'a pas fallu longtemps, tu ne trouves pas ? Je ne suis pas retourné chez papa, je n'en suis pas à ce point-là non plus. Je me suis trouvé un petit appartement près de ma nouvelle station de travail. Je crois que je vais m'y plaire. Ça fait tellement de bien de revenir après toutes ces années. Tu crois que les habitants vont me reconnaître dans la rue ? Ah oui non tu as raison, j'ai bien changé depuis le temps : je suis devenu bien plus beau ! Eh oh, arrête-toi, te fous pas de moi, tu n'as pas le droit ! Et arrête ton cirque, les gens vont croire que je suis schizo à force de me voir rigoler devant une feuille de papier.

Grande sœur, j'ai un problème… Je n'arrive pas à venir te voir, à venir vers le petit coin qu'on vous a dédiées à toi et Maman. Je bloque bien avant de l'atteindre. Pourtant, je te parle sans problème là, mais cette visite est trop difficile. Je crois que je me suis laissé croire que tu étais encore présente avec toutes ces lettres. Je n'ai pas envie d'affronter la vérité. Je suis devenu un homme et je suis terrifié à l'idée de te laisser me hanter. Le retour à la maison remue bien plus de souvenirs que prévu. J'en ai du mal à dormir par moment, tu as le don de t'incruster dans mes cauchemars. Je les avais oubliés ceux-là avec toutes mes soirées de travail ou de fêtes. Je recommencerai bien les nuits blanches, mais ce n'est pas conseillé pour être efficace lors des planques ou autres.

(février 2007)  Ma douce Eli,

J'ai enfin trouvé une astuce pour vivre tranquillement au travail. Je fais semblant que tout va bien, mais je n'écoute pas un mot de leurs ordres. Je crois que les seuls moments où j'ai fait attention à ce qu'on m'a dit, c'était parce que je comptais déjà le faire au départ. Je ne peux pas les laisser me dire ce que je dois faire et surtout de boucler une enquête alors que rien n'est résolu. On me dit souvent que j'ai un caractère bien pourri et je crois que j'ai eu plusieurs menaces de mise à pied, mais je n'y ai pas fait attention. J'ai trouvé LA technique pour ne rien prendre face à mes révolutions personnelles : leur offrir des petites pâtisseries pour leur remonter le moral. Crois-moi, ça marche du tonnerre ! Rien ne vaut un petit éclair au chocolat pour rendre heureux mon patron et partir sur le terrain l'esprit tranquille ensuite. En plus, ils ne peuvent pas dire que je leur fais perdre leur temps, je préfère faire équipe seul généralement. Sans oublier qu'ils ont souvent des échos positifs de la part de mes clients.

Autre point positif de mes tentatives de corruption : je crois que j'ai enfin ouvert les yeux et sans ton aide en plus. J'ai voulu changer de pâtisserie, en parti parce que c'était plus près de chez moi. Cela fait plusieurs fois que je reviens dans la même à présent. Leur serveuse me plaît bien, plus que tu ne pourrais l'imaginer. Elle a ce truc dans le regard, comme une profondeur qui m'attire. Je dois paraître bien fou à me lire, mais je ne peux pas l'expliquer autrement. Je n'ose pourtant pas lui parler, un peu trop timide tout d'un coup. Qu'est-ce que je devrais faire à ton avis ? Tu crois que je devrais y aller plus franchement ? Je trouve ça un peu compliqué avec les autres clients qui attendent derrière moi. Déjà que j'essaye de retarder le moment de sortir de la pièce. Il m'est déjà arrivé de changer d'avis une dizaine de fois pour lui parler plus longuement. Je me sens idiot de réagir ainsi, mais je n'y peux rien. Bon ! Peut-être que je tenterai un geste plus concret la prochaine fois, je ne peux pas continuer ainsi. Je te tiens au courant rapidement, ma belle ! Bisous.

(novembre 2010) Bonjour grande sœur,

Tout s'enchaîne dans ma vie. J'ai parfois du mal à m'y retrouver. On a enfin emménagé ensemble avec Azélia ! Et autre grande nouvelle : je vais être papa ! Tu es la première à le savoir, mais je sais que tu vas garder ça secret. Ça me fait un peu peur, mais c'est une peur tellement excitante. Ma bonne étoile, tu fais vraiment bien attention à moi, pas vrai ? J'aimerais qu'Az te rencontre, qu'elle sache quelle incroyable sœur j'ai. J'aimerais tellement que tu sois là avec moi, que tu sois là pendant toutes les étapes importantes de ma vie. Surtout qu'il me manque quelques petits conseils pour prendre soin de la femme de ma vie, je voudrais la rendre la plus heureuse possible. Je sais qu'elle n'a pas toujours eu la vie facile et j'aimerais tout faire pour qu'elle oublie ces instants de malheur. Son sourire est bien trop magnifique pour qu'elle le perde.

Puisque que je suis dans ce sujet de conversation, j'ai une question particulière pour toi. Est-ce que tu penses que je peux la demander en mariage ? Ce ne serait pas trop me précipiter avec tout ce qui nous arrive ? A entendre mes collègues, on est fait pour être ensemble et je les crois de tout mon cœur, pour une fois. Je sais qu'on sera ensemble encore un long moment. Mais j'ai peur de prendre l'initiative un peu trop tard. Je ne veux pas la décevoir. J'aimerais trouver le meilleur moment pour faire ma demande, mais je commence à me demander s'il y en a un ou si je ne l'ai pas loupé. Ne me dis pas de réfléchir encore et encore, on construit une famille maintenant. Je sais qu'elle n'aime pas ce mot, mais je lui ferai changer d'avis. Je suis sûr que tu serais capable de lui montrer que c'est possible. Regarde nous, même si nous n'avons pas pu profiter autant que je l'aurais voulu, nous avons toujours été proches.

D'accord, je vais attendre un peu encore. Je crois qu'il ne faut pas que je précipite les choses. Quand on aura stabilisé notre vie de famille, je me lancerai. En attendant, je serais au petit soin pour ma chérie et la petit puce qui va bientôt nous rejoindre. Ah, je ne l'avais pas dit avant : ce sera une fille ! Je crois que je ne pouvais pas être plus heureux. J'ai tellement hâte de l'avoir dans mes bras, de la tenir près de mon cœur. Qu'est-ce que je peux être une guimauve quand je mis met… Garde ça pour toi !

Je pense fort à toi…

Phileas.


(Janvier 2011) Beth,

Je ne comprends pas ! Tout se passait bien, tout était parfait ! Elle a accouché d'une magnifique petite fille, ma Malia. Comment est-ce possible ? J'ai bien essayé de l'arrêter, mais elle ne m'écoutait plus. Je n'arrêtais pas l'entendre me dire qu'elle ne pouvait pas, qu'elle était désolée, qu'elle n'avait pas le choix ou autres bêtises du même genre ! Comment un jour aussi merveilleux a pu être détruit à ce point ? Est-ce de ma faute ? Est-ce que j'ai mal agi avec elle ? J'aurais sans doute dû me montrer plus protecteur envers elle, lui montrer que j'avais confiance en elle. Mais c'est le cas ! Pourquoi doute-t-elle autant d'elle ? Si je ne pensais pas qu'elle serait une bonne mère, je n'aurais pas voulu construire ma vie avec elle. Et dire que j'ai pensé au mariage… Suis-je un idiot fini ?

Et maintenant, il y a Malia… Je ne sais pas comment je vais faire tout seul. Je ne suis pas sûr d'avoir la force de m'en occuper sans aucune aide. Sans doute que papa et Hela pourront me donner un coup de main, mais ce n'est pas pareil. Elle a besoin d'une mère, d'Azélia. J'ai besoin d'Azélia ! Je ne peux pas croire qu'elle soit partie. Il y a pire encore, elle a failli partir sans me dire au revoir. Elle a fui l'hôpital alors que je devais remplir des papiers et je l'ai surprise en train de faire ses bagages à la maison. Je n'ai même pas su quoi dire. Elle m'a planté là, sans réelle excuse. Comment peut-on faire cela ?

Suis-je si horrible qu'elle ne peut pas envisager une vie avec moi ? Mais alors, pourquoi me laisser sa fille ? Il doit y avoir une raison valable derrière ses mots d'excuses, mais je suis incapable de la trouver. Tout ce que je vois, c'est qu'elle nous abandonne le plus beau jour de notre vie. Je n'ai pas réussi à lui montrer le positif d'une vie de famille, j'ai échoué… Je n'ai plus qu'à reprendre à zéro. Je ne peux pas abandonner Malia moi aussi. Donne-moi ta force sœurette, j'en aurais bien besoin…

(2013) Eli,

Je suis désolé de te déranger, mais j'ai besoin de parler. Je… Tu dois sans doute déjà le savoir, tu sais peut-être même où elle est, mais Hela a disparu… Comme Azé, elle laisse sa fille derrière elle sans aucune explication… Pourquoi ? Comment peut-on faire une telle chose ? Encore, pour Azélia, je pourrais peut-être comprendre, son enfance était assez compliquée et elle avait peur de faire vivre ça à Malia. Mais Hela ? Je ne comprends plus rien. Elle était tellement heureuse quand je l'ai vue il y a quelques jours, je n'aurais jamais pu deviner qu'elle nous fasse ça. J'ai beau me remémorer tout ce qu'il s'est passé, je ne vois aucune raison logique à sa fuite. Tu l'imagines bien, j'ai demandé à tous mes collègues de faire passer le message pour sa disparation, mais je ne pense pas que ça servira à quelque chose. Si elle ne veut plus être dans nos vies, on ne pourra pas la retrouver. Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Si oui, quoi ? N'étais-je pas assez présent pour elle ? Je sais qu'avec Malia et mon travail, j'ai beaucoup moins de temps à lui accorder, mais je n'ai jamais eu l'impression que ça la dérangeait. Je veux dire, elle a une vie elle aussi, un fiancé et une fille maintenant, elle est aussi occupée que moi. Que vais-je dire à papa ? Il ne va jamais réussi à surmonter cette perte, il est déjà trop fragile… Me taire ? Il va bien finir par le savoir d'une façon ou d'une autre, cette ville est bien trop petite pour garder un secret. En plus, il m'en voudra de garder le silence. Je vais essayer de lui expliquer qu'elle avait besoin d'air, qu'elle n'était pas bien ici et qu'elle avait besoin de faire le point sur sa vie loin d'ici. Au moins, elle est toujours en vie… Enfin, je crois… J'espère… Veille sur elle pour moi, s'il te plaît ! Je ne peux pas partir, je dois rester avec Malia. Je peux seulement veiller sur Célia (sa fille) et je ferai mon possible pour que la petite est une belle vie. Si jamais tu le peux, fais-lui savoir qu'on l'aime et qu'elle nous manque…

Je t'aime, Mason.  

(Mars 2014) Bonjour toi,

Je m'en suis bien sorti finalement ! La petite pousse tellement vite, je ne vois pas toujours le temps passer. Je me suis découvert un caractère de papa poule, mais ça ne me dérange pas. Il n'y aura rien qui m'empêchera de rendre ma fille heureuse. Je sais qu'elle doit ressentir un manque, je le ressens moi-même. Je ne lui ai jamais caché qui était sa maman, mais je ne peux pas lui donner des espoirs pour autant. Je l'ai perdu il y a trop longtemps pour lui faire subir le même sort. Je trouve qu'on se débrouille plutôt bien à deux, on forme une bonne équipe. Je ne sais pas si je pourrais toujours dire la même chose dans dix ans, mais je ne vais pas y réfléchir maintenant. Pour l'instant, je trouve que « chaque chose en son temps » est une bonne façon de vivre.

Forcément, avec Malia dans ma vie, le travail est devenu bien plus calme. Je n'ai plus eu autant de désir à chouchouter mes patrons avec des pâtisseries et ils étaient bien content de me refourguer les dossiers papiers à remplir. Tu verrais mon bureau, il est rempli de paperasse à compléter, une véritable horreur. Je n'ai pas dit mon dernier mot, mais je préfère en profiter pour l'instant. En bref, rien de bien excitant de ce côté-là…

Par contre, on ne peut pas dire qu'il n'y a pas de rebondissements dans ma vie ! J'ai croisé Azélia aujourd'hui ! Je faisais des courses, comme toutes les semaines j'ai envie de dire, et voilà que je tombe sur elle dans les rayons. Je suis censé faire quoi dans ce genre de cas ? Faire comme si de rien n'était ? Tu sais bien que c'est impossible, je garde tout en mémoire et sa fuite n'est pas mon souvenir le plus heureux. Je suis resté stupide pendant quelques secondes avant de faire en sorte de partir le plus vite possible. Je ne pouvais pas faire face à ce retournement de situation, c'était trop… Je n'ai même pas de mot en fait.

Je sais que je vais devoir la revoir. Je ne peux pas rester sur cette simple rencontre. Pourtant, j'ai peur de ce que ça peut donner. Et si elle ne voulait pas vraiment me voir ? Après tout, si elle faisait des courses dans le coin, c'était qu'elle est revenue en ville. Ça me paraît plutôt logique comme raisonnement. Alors, elle aurait pu revenir me voir depuis un moment déjà. Et sa fille ? Est-ce qu'elle souhaite la rencontrer un jour ? A-t-elle retrouvé ses esprits après trois ans de silence ? Je ne suis pas sûr de pouvoir lui faire assez confiance pour cela… Je ne pense pas que ce soit un geste égoïste, je ne veux juste pas qu'elle revienne dans nos vies pour au final partir de nouveau. Que je le vive moi, c'est une chose, mais notre fille ? Il en est hors de question ! Alors me voilà, devant un nouveau dilemme de la vie, comme si ce n'était pas assez compliqué comme ça…

(Janvier 2016) Chère Beth,

2016, déjà, je n'arrive pas à y croire ! Il s'est passé tellement de choses depuis la dernière fois, je ne sais même pas par où commencer ! Malia va bien, elle est heureuse d'avoir retrouvé sa maman et elle adore aller à l'école. Je n'arrive pas à l'arrêter quand elle commence à me parler de ses journées et de tout ce qu'elle a appris. C'est fou ce qu'elle grandit vite ! Si ça continue comme ça, je ne vais me rendre compte de rien et elle sera déjà partie en études supérieures. Enfin, j'espère quand même avoir un peu de temps avant ça, je n'ai pas assez profité de sa présence. Célia aussi a bien grandi, elle ressemble beaucoup à Hela. Parfois, c'est même dur de la regarder sans sentir un pincement au cœur, mais je l'adore cette petite et elle finit toujours par me faire sourire. Dommage que Hela ne puisse pas la voir grandir…

Enfin bref, je n'ai pas envie de commencer l'année avec de la tristesse, alors continuons par les bonnes nouvelles. Je ne sais pas si tu le sais déjà, mais j'ai eu le droit à une promotion l'année dernière. Je suis maintenant inspecteur ! Eh oui, on me respecte maintenant très chère ! Plus sérieusement, ça fait du bien de retourner sur le terrain, de résoudre de vraies enquêtes. J'ai mis un moment avant de donner une réponse, je devais penser à Malia et à ce qui serait le mieux pour elle, mais je ne pouvais plus rester bloqué derrière un bureau. Le simple fait de secourir un jeune d'une tentative de kidnapping en plein milieu de la rue me l'a bien fait comprendre, je ne suis pas fait pour remplir des paperasses. J'ai besoin d'être sur place pour créer un véritable changement, pour protéger au mieux cette ville et ma famille. Et oui, je fais attention grande sœur, ne t'inquiète pas pour moi !

Sinon… Je crois que j'aurais bien besoin de tes conseils pour Azélia… Je ne sais pas vraiment ce que je dois faire avec elle. J'ai fini par lui pardonner, ce qui est vraiment bien pour Malia, mais ça veut aussi dire que ma rancune à laisser un vide que je ne sais pas comment remplir. Je mentirais si je disais que je n'aime pas les moments qu'on passe ensemble. En fait, ça me rend vraiment heureux de la retrouver comme avant, de rigoler avec elle. Je me sens bien à ses côtés, mais je n'ai pas le droit ! Je ne peux pas ressentir ça, pas à ce niveau-là ! Et si elle ne ressentait pas la même chose ? Même si c'était le cas, qu'est-ce qui me dit qu'elle ne va pas partir à nouveau ? Je ne pense pas qu'elle abandonnerait de nouveau sa fille, mais rien ne l'empêche de me laisser moi. Non, c'est n'importe quoi, il faut que j'arrête de penser à ça ! Oublie ce que je viens de dire… Je dois y aller de toute façon, Malia vient de se réveiller.

Je te fais de gros bisous ma belle,
Mas'

et moi c'est ...
Woalliem/Gaïd
ta petite présentation Tu es une fille/homme ? Et pourquoi pas une femme ? Ce n'est pas bien ? Ton petit âge ? Je suis majeure dans tous les pays du monde Tu viens d'où ? De nulle part et partout en même temps, bizarre, hein ? Tu es venu ici pourquoi ? Parce que je me suis faite manipulée par deux aliens ! Ton personnage est un personnage inventé/scénario ? Je crois qu'on peut dire que c'est un inventé maintenant, mais faut demander l'accord d'Azé pour ça sifflote Tu es un double compte ? Nope, je suis saine d'esprit moi ! Autres chose à dire ? Hakuna Matata !




Dernière édition par Mason P. McKellen le Mar 12 Jan - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : Rose McIver.
MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 28/12/2015
ADRESSE : Novel Marlow au country club.
EMPLOI : en recherche d'emploie pour le moment.





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Dim 10 Jan - 16:25

Oh mon frangin
t'es belle comme toujours avec Stephen Amell brille si tu as besoin d'aide tu sais où me trouver hein sifflote bon courage pour ta fiche



a fairy tale
J’avais mal mais je ne savais pas où ni même comment. Dans ces moments, tu voudrais retirer ta peau, tes os, enlever ta chair, savoir où se loge la douleur. Il n’y a que ça qui compte : la localiser pour espérer la neutraliser. Mais ton corps te toise, il te considère comme un étranger.Et toi, comme un idiot, tu lui cours après.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥
Giphy
AVATAR : Rachel Bilson
MESSAGES : 181
INSCRIPTION : 28/12/2015
ADRESSE : Downton
EMPLOI : Gérante de sa propre pâtisserie.





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Dim 10 Jan - 16:29

Toi Sad bed ananas ballon big hug cat smile brille come on very cool crazyexcited Salut toi kiss oups hihi nyaa oh sew love eyes sifflote

J'suis trop contente de jouer ces deux là love eyes

Bonne chance pour ta fiche (aa)

J'allais oublier, bienvenue uhuh



Moi, j’ai envie de croire aux contes de fées. Au moins, tout finit bien dans ces histoires là. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥
.
AVATAR : Natalie Dormer
MESSAGES : 55
INSCRIPTION : 06/01/2016
ADRESSE : Downton
EMPLOI : Développeuse Web





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Dim 10 Jan - 18:53

Bienvenue sur MS ! ananas brille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : robert buckley
MESSAGES : 67
INSCRIPTION : 28/12/2015





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Dim 10 Jan - 22:03

Bienvenue ici I love you content de te retrouver ici ananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : Stephen Amell
MESSAGES : 30
INSCRIPTION : 10/01/2016
EMPLOI : Inspecteur pour le service des renseignements





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Lun 11 Jan - 19:28

T'inquiète pas, je sais exactement où aller pour venir te harceler de questions petite sœur sifflote Fais gaffe à toi, tu risques de ne pas être accueillie très chaleureusement boude

Azélia !! Sad I love you big hug brille bed bed kiss kiss U kiss kiss love
J'espère qu'on pourra les faire un peu plus évoluer cette fois-ci et pas juste dans notre tête

Merci Eli I love you Peut-être qu'on aura l'occasion de rp ensemble cette fois-ci ?

Micah I love you Contente de te retrouver aussi !! brille va falloir qu'on se soutienne avec les deux autres qui nous abandonnent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : Rose McIver.
MESSAGES : 186
INSCRIPTION : 28/12/2015
ADRESSE : Novel Marlow au country club.
EMPLOI : en recherche d'emploie pour le moment.





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Mar 12 Jan - 19:24



Tu es validé(e) !

MDRRRRR ! Comment hela elle prend cher à la fin Surprised Surprised Surprised Que dire , mis à part que j'ai hâte de jouer tout cela sifflote ta fiche était parfaite, comme tu voulais que je choisisse le groupe, voilà c'est fait , j'espère ça t'ira !!

Félicitation, tu es des nôtres !
Te voilà enfin prêt(e) à jouer sur Marlow Spring ! Ci-dessous te sont listé les liens importants pour t'aider à te retrouver sur le forum mais s'il te manque quoi que ce soit, n'hésites pas à envoyer un mp à un membre du staff.
Tout d'abord n'oublie pas de rédiger ton profil . Viens voir ta nuance.
Du côté des registres, nous t’invitons à vérifier si ton avatar est bel et bien recensé ici. En cas d’erreur ou d’oubli, merci de nous prévenir ici . Pense également à choisir un quartier pour que ton personnage puisse avoir un petit chez lui ici. De même, il faut que tu recenses son charmant métier ici. Si jamais tu as besoin d'un ami ou d'un amant c'est par ici que ça se passe. Du côté du jeu et hors-jeu, tu peux aller créer ta fiche de liens ici. Pour mieux t’intégrer, nous t’invitons à poster dans le flood et dans les jeux dès maintenant. Les portes de la ChatBox te sont aussi grandes ouvertes si tu le souhaites ! Pour finir, voter toutes les deux heures sur le topsite te rapportera des points et de gros câlins.
Voici quelques liens à suivre au cas où pour la suite de l'aventure :

Et surtout : Amuses-toi bien parmi nous !


Have fun !




a fairy tale
J’avais mal mais je ne savais pas où ni même comment. Dans ces moments, tu voudrais retirer ta peau, tes os, enlever ta chair, savoir où se loge la douleur. Il n’y a que ça qui compte : la localiser pour espérer la neutraliser. Mais ton corps te toise, il te considère comme un étranger.Et toi, comme un idiot, tu lui cours après.
luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il est bien de chez nous ♥

AVATAR : Stephen Amell
MESSAGES : 30
INSCRIPTION : 10/01/2016
EMPLOI : Inspecteur pour le service des renseignements





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   Mar 12 Jan - 19:58

En même temps, elle n'aurait jamais dû partir sans rien lui dire !! Elle devrait savoir qu'il ne pouvait pas le supporter sifflote
Merci ma belle, ça me va parfaitement I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Il est bien de chez nous ♥





MessageSujet: Re: Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mason ♣ You were born to be real, not to be perfect

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Leurres, Bigbait, real bait...
» [ESP] Real Madrid
» Benzema au Real de Madrid pour.... 35 millions d'Euros !
» Liverpool - Real Madrid (C1)
» Kirksay vers le Real Madrid ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARLOW SPRING  :: 
Ô toi petit habitant
 :: Viens poser tes valises :: Petits citoyens modèles
-